Concept Concept

Le projet pilote lancé en 2022 a pour objectifs de :

  • fournir des réponses adéquates à la diversité sociale du pays et aux origines linguistiques très variées des enfants (2/3 des enfants ne parlent pas le luxembourgeois comme première langue à la maison) ;
  • maintenir la cohésion sociale ;
  • combler des inégalités du système scolaire national ;
  • promouvoir la réussite scolaire ;
  • donner l’opportunité aux enfants d’apprendre à lire et à écrire dans une langue que parlent et/ou comprennent également leurs parents ;
  • développer les compétences langagières nécessaires pour aborder les apprentissages dans d’autres matières.
Travail parlementaire
Chambre des Députés
Präsentatioun vum Pilotprojet an der Sitzung vun der Commissioun fir d'Éducation nationale, d'Enfance an d'Jeunesse
27.05.2024
Chambre des Députés
Avis du Conseil d'Etat 07.05.24
27.05.2024
Martine Hansen
QP 8170
20.07.2023
Martine Hansen
QP 8167
19.07.2023
Fred Keup
QP 6813
12.09.2022
Chambre des Députés
Avis du Conseil d'Etat 21.06.22
21.06.2022
Martine Hansen
QP 6044
08.04.2022
Chambre des Députés
Motion adoptée 3822
31.03.2022
Chambre des Députés
Motion 3822
31.03.2022
LSAP
Interpellation 3615 Francine Closener
05.10.2021
Films
Interviews
FAQ
Que signifie le terme « alphabétisation » ?

Alphabétisation signifie apprendre à lire et à écrire.

Dans quelle langue les mathématiques sont-elles enseignées ?

Lors de la mise en œuvre du projet pilote, les écoles peuvent décider si elles préfèrent répartir les élèves en 2 groupes (un groupe allemand et un groupe français) ou si les mathématiques seront enseignées dans un groupe mixte en français et en allemand.

Comment les parents devraient-ils décider, au cas où l'allemand et le français peuvent être considérés comme langue d'alphabétisation pour leur enfant ?

Lors d’une réunion avec les parents, les enseignants conseillent au mieux les parents dans leur choix. Lors des réunions de cycle, les enseignants consultent l'équipe pédagogique et déterminent ainsi la meilleure option pour chaque élève.

L’alphabétisation en français ne serait-elle pas une opportunité à saisir par les parents luxembourgeois afin que leurs enfants puissent se sentir plus en confiance avec la langue française et par conséquent atteindre de meilleurs résultats au lycée par exemple ?

Chaque élève doit être alphabétisé dans la langue qui correspond à ses compétences linguistiques. Si l'enfant ne parle que le luxembourgeois, il est préférable d'apprendre à lire et à écrire en allemand. Si d'autres langues s'ajoutent, les enseignants conseilleront au mieux les parents dans le choix de la langue d’alphabétisation. Les conseils seront donnés après que les enseignants se soient échangés avec les équipes pédagogiques. L'alphabétisation vise à donner à l'élève le meilleur départ dans l'apprentissage de la lecture et de l'écriture. 

La langue d'alphabétisation peut-elle être changée pendant le parcours scolaire?

Non, ce n'est malheureusement pas possible, car l'alphabétisation est un processus qui ne doit pas changer en cours de route.

Quelle est la prochaine étape après l'école fondamentale ?

En fonction de leurs compétences, les élèves sont orientés vers l'enseignement secondaire, où il existe entre autres ces offres spécifiques en langues :

« Allemand langue étrangère » (ALLET) : ces classes accueillent des élèves aux classes inférieures (7e à 5e) ayant un très bon niveau en français et en mathématiques, mais certaines faiblesses en allemand. L’enseignement de l'allemand y est renforcé.

« Français PLUS » : ces classes s'adressent aux élèves qui ont un bon niveau général, mais qui présentent des lacunes en français. En classe de 7e, 6e et 5e, les élèves suivent des leçons de français supplémentaires en guise de soutien au cours normal.

« Classes à langue véhiculaire française » (LVF): dans ces classes, toutes les disciplines sont enseignées en français. L’allemand y est enseigné au même niveau que dans les classes régulières.

« Classes à régime linguistique spécifique »: ces classes supérieures de l’enseignement secondaire général s'adressent aux élèves maîtrisant le français, mais n'ayant pas de connaissances suffisantes en allemand.

Les enfants alphabétisés en français ne sont-ils pas désavantagés au lycée par rapport aux enfants alphabétisés en allemand ? 

Non, étant donné qu’il est veillé à ce que le projet ne mette aucun enfant en désavantage. Les élèves sont orientés vers l'enseignement secondaire en fonction de leurs compétences. Les élèves alphabétisés en français ont plus de cours d'allemand que les autres au cycle 3, ce qui permet en principe de viser le même niveau de langues.

Les élèves alphabétisés en français apprennent-ils encore l'allemand ?

Oui, la langue allemande est enseignée à partir du cycle 2. Il s’agit d’un apprentissage oral de la langue allemande. Au cycle 3, les élèves ont plus de leçons d'allemand que de français. Au cycle 4, le nombre de leçons d'allemand et de français est identique.

Quel est le rôle de la langue luxembourgeoise ?

La langue luxembourgeoise joue un rôle important dans la mesure où il s’agit de la langue d'intégration à l'école. Le luxembourgeois est également la langue utilisée lorsque les matières dites secondaires sont enseignées.

Dans quelle langue les matières dites secondaires sont-elles enseignées ?

Les matières dites secondaires sont enseignées en luxembourgeois. Cependant, les élèves écrivent dans la langue dans laquelle ils ont été alphabétisés.

Que se passe-t-il si nous déménageons dans une autre commune pendant l'école primaire ?

Dans ce cas, l'élève alphabétisé en français pourra poursuivre son parcours scolaire de manière identique.

 

Contact

Lynn Lagodny
T. (+352) 247-66430
alpha@script.lu

Contact presse : Myriam Bamberg
T. (+352) 247-85252
press@men.lu